Un autre regard sur un cancer en phase dite « terminale »

 

Voyons d’abord ce que cela peut grosso-modo vouloir dire:

(d’après différentes sources sur internet)
Stades d’évolution du cancer
Stade IV
correspond à une extension plus large dans l’organisme sous forme de métastases
C’est la fameuse phase dite « terminale » de la maladie, le cancer s’étant propagé vers un autre organe (présence de « métastases »).
Stade III
correspond à un envahissement des ganglions lymphatiques ou des tissus avoisinants
Stade II
correspond à un volume local plus important
Stade I
cancer précoce circonscrit aux couches cellulaires où il a pris naissance, correspond à une tumeur unique et de petite taille


Plutôt que de se représenter les choses comme « convenu »:

 
Stades de la maladie
Stade I
Stade II
Stade III
Stade IV
Mort-Fin de vie
C’est la chûte finale, farcie de peur et de désespoir
No Futur!
 

Pourquoi ne pas te représenter les choses comme cela?

 
Etat de
Guérison
Bravo, tu es arrivé à la maison!
YOUPI!
Stades de la maladie
Stade IV
Stade III
Stade II
Stade I


Toi (ou l’un de tes proches), à qui l’on a martelé que tu avais un « cancer en phase terminale », ne laisse à personne le pouvoir de décider à ta place de là où tu en es dans ta vie et te réduire soudain ton champ de vision de quelques décennies avec ces quatre mots! Ne laisse pas la peur et les croyances collectives te saper le moral et te prendre l’énergie dont tu as besoin pour guérir. Les mots portent l’énergie de nos croyances. Tu peux changer l’énergie portée par ces mots en changeant tes croyances et ton regard sur la maladie:

Si TU CHOISIS de voir la maladie, non pas comme une fatalité, un truc qui s’attrape quand on n’a pas de chance, mais  « une forme non achevée de guérison » (cit. Frères Pain) alors le dernier stade auquel TU AS LE DROIT de t’attendre, d’espérer et de rejoindre, c’est … la GUÉRISON bien-sûr!

Et comme notre réalité s’élabore à partir de nos perceptions, tu peux imaginer quelle différence ce changement de regard peut avoir sur ta vie! Tant de gens en pleine santé se sentent tout d’un coup malades, simplement parce que leur médecin leur a « détecté » un problème. Ca laisse songeur, non?

Laisser un commentaire