Avr 15 2014

L’abondance est aussi dans le panier à provision

Aujourd’hui mardi, jour de marché. Coup de pied au derrière pour sortir faire des courses. Manger bio, s’alimenter aux jus de légumes, peut représenter un véritable budget, surtout pour les citadins. C’est une réalité, mais une autre réalité est possible. Cela fait des mois que je fais mes courses chez un petit maraîcher qui vend des produits de qualité, pour la plupart cultivés bio, mais non certifiés. Petit à petit des liens se sont noués entre nous. Il faut dire que cet homme aime viscéralement les êtres humains, et il l’exprime à travers sa grande générosité et sa facilité à nouer le contact et la conversation. Depuis quelques temps, il sait que je suis en arrêt maladie et que je me soigne en partie grâce à ses légumes. Du coup, chaque fois que je quitte son étalage, je repars avec un sac chargé toujours plus de légumes en bonne santé, et mon porte-monnaie en est à peine affecté. C’est sa façon de m’aider à guérir. C’est y pas beau tout ça?! Encore un ange sur ma route qui prend soin de moi avec ce qu’il a et ce qu’il sait faire de mieux.

Aujourd’hui, il me fait cadeau, en plus de tous les cadeaux qu’il me fait déjà, d’un pot de miel. Le miel est déjà en soi un trésor inestimable, une denrée rare que l’on prend aux abeilles, un superaliment que la nature généreuse veut bien encore nous accorder (mais pour combien de temps si nous oublions sa préciosité?). Celui-là est encore plus spécial à mes yeux, car il est produit à Vincennes même. « Plus bio que bio », me dit-il, sa qualité est exceptionnelle, son goût a du caractère.

Je rentre à la maison, les sacs à provision regorgeant de nourriture vivante, de quoi prendre soin de moi pendant toute une semaine au moins. Une nourriture locale, de qualité, vivante, faite et distribuée avec amour par un amour de maraîcher, et vendue pour une somme plus que raisonnable. Que puis-je souhaiter de mieux que cela et qui est là, juste à quelques pas de chez moi? C’est cela ma réalité de citadine. N’est-ce pas là ce qu’on appelle l’abondance?


Merci à toi Sébastien

Laisser un commentaire