Guérison, mon Amour, maladie, mon amie…

Non, je ne suis pas maso, bien au contraire! Si la maladie est là et doit nous tenir compagnie pendant un certain temps (ça arrive), autant l’envisager comme une bonne amie plutôt que de la considérer comme sa pire ennemie, et faire plus ample connaissance, avec l’intention d’en découvrir le meilleur. Vous ne trouvez pas?

Laisser un commentaire