Accepter et reconnaître le rôle formateur des erreurs

Un des obstacles à la guérison est notre rapport culpabilisant à l’erreur. Les erreurs qui font que l’on est dans l’état dans lequel on est, les erreurs que l’on continue à faire sur le chemin exploratoire de la guérison.

 
J’aime beaucoup ce que dit Thierry Casanovas dans cette vidéo à propos des erreurs. La guérison s’inscrit dans un cadre. « On ne peut pas connaître le cadre sans en avoir expérimenté les limites (…) et les limites du cadre, c’est ce qu’on a appelé ‘l’erreur’, c’est quand on vient atteindre la limite ». Les erreurs sont donc inhérentes à l’apprentissage de la guérison, et leur fonction est claire et utile, à partir du moment où on les considère comme tel, et non plus comme une chose supplémentaire que l’on ne se pardonne pas et qui pollue notre tête déjà pleine de soucis et, bien trop souvent, de culpabilité …

Laisser un commentaire